Nueil-les-Aubiers inaugure bientôt sa nouvelle halle

Marché Nueil les Aubiers C Mon Territoire

Le futur coeur de ville se structure, après l’inauguration de la mairie qui aura lieu début juillet prochain, la halle accueillera son premier marché début septembre.

Création d’un centre agglomération

Le projet d’aménagement s’enracine dans des histoires assez anciennes, post-fusion en 2001. Défini à cet endroit lors de l’élaboration du PLU en 2003, ce pôle d’attraction commun, chargé d’espaces publics, de commerces et de logements est un projet d’envergure qui s’inscrit dans le long terme à l’horizon 2030.

Réhabilitation d’un ancien site industriel

La halle est arrivée d’une façon un peu fortuite, au moment où les élus ont réfléchi à la démolition de l’usine Bénard (manufacture de chaussures inactive depuis quelques décennies). Une partie du site, essentiellement ses bureaux, a déjà été réhabilitée, occupée aujourd’hui par un office notarial. Le véritable défi à été d’imaginer un projet sous le shed (succession des toits pentus équipés de verrières sur un côté) afin de conserver le style d’origine. En 2014, la mandature précédente a donc décidé de maintenir ce site, certes à faible potentiel, mais doté d’un important patrimoine historique et de transformer le bâtiment industriel en une halle qui pourrait être utilisée à plusieurs fins (marchés, organisation de vins d’honneur, concerts, animations…).

Construction d’une halle moderne et performante

La halle, d’une superficie de 550 m2 couverts est aussi calibrée à géométrie variable ; un vrai plus de pouvoir l’ouvrir au deux tiers avec des cloisons coulissantes et la fermer sur trois côtés. Sa toiture colorisée pour lui donner un style post-moderne est habillée de panneaux solaires sur la partie sud. Des points d’eau et des trappes ont été installés, réservés aux commerçants du marché. Pour favoriser l’accueil de nouveaux producteurs, des vitrines réfrigérées (stockées dans un bâtiment attenant) sont proposées à la location. Doté de 1000 m2 d’esplanade tout autour, cet équipement pourra être utilisé dans son ensemble. Le parking et la voie d’accès sont sécurisés et une mobilité douce est aménagée pour favoriser les cheminements piétons et vélos en provenance de quartiers voisins. Des navettes sont également prévues en parallèle du transport solidaire qui fonctionne déjà bien sur la commune.

Le devenir des marchés existants

Au quartier nord, le marché du vendredi matin, réunissant un peu moins de 5 commerçants, a vocation à rester pour continuer à offrir un service de proximité aux habitants et ainsi pallier l’absence de commerces sur ce secteur. Au quartier sud, depuis le 9 septembre 2011, le marché au Clos des Érables accueille tous les vendredis après-midi une quinzaine de marchands (pour les uns engagés en circuits courts et pour d’autres, non sédentaires) qui offre une gamme variée de produits majoritairement alimentaires, mais pas que. Motivés pour regagner cette halle, impatients de quitter ce site aux multiples défauts (fuite d’eau, courants d’air, insécurité d’accès…), les commerçants sont venus s’installer le vendredi 15 avril pour un essai.

Inaugurations

L’inauguration officielle de la mairie est prévue le vendredi 1er juillet à 16 heures et l’Esplanade de la halle, baptisée Joséphine Baker sera inaugurée le lendemain en présence de membres de la famille de l’artiste. Le marché s’implantera réellement à la halle début septembre aux jours et dates habituels : les vendredis de 16h à 19h30. Ce marché, qui avait démarré bien plus petit, place Jeanne d’Arc, va fêter ses 11 ans au Clos des érables le 9 septembre ; l’association des commerçants souhaite en profiter pour inaugurer la halle.

Ce coeur de ville est un catalyseur sur la commune : la fête de la volaille, le marché de producteurs de pays, le marché du Val de scie… Si la population ne voit pas encore le potentiel du site, nous enregistrons déjà une forte demande commerciale pour s’y installer ainsi qu’une volonté de venir y vivre. Laissons le temps aux habitants de s’approprier le lieu.

Propos recueillis le 15 avril 2022 auprès de Jérôme Baron adjoint en charge de l’urbanisme et de l’économie.

Cet article a été publié dans le magazine ETE 2022

Partagez sur les réseaux sociaux

Mon magàmoi

mon-mag-a-moi-personnalisable

Laissez un commentaire





Laissez un commentaire





c-mon-territoire-footer

C Mon Territoire est un média indépendant d'informations de proximité en Nord Deux-Sèvres. Son magazine trimestriel est accessible gratuitement dans de nombreux commerces du territoire et en lecture libre en cliquant sur le lien ci-dessous