La Gâtine Poitevine, destination vacances !

La Gâtine Poitevine 3 C Mon Territoire

L’offre touristique aussi variée qu’attractive en Gâtine ne manque pas d’atouts pour séduire les visiteurs tout au long de l’année. Etaient-ils nombreux cet été à venir la découvrir ?

Etendue du nord d’Airvault à Coulonges-sur-l’Autize ou encore Champdeniers, la Gâtine Poitevine, appelée aussi Pays de Gâtine, devient une destination touristique reconnue pour son patrimoine architectural, paysager, sa gastronomie et ses diverses animations. Sans vie culturelle depuis un an, cette terre de festivals a pu retrouver sa convivialité, le vivre ensemble qui la caractérise tant. Qu’en pensent les responsables du tourisme des trois communautés de communes ? La saison estivale a été satisfaisante ?

Des disparités en Parthenay-Gâtine

« Une saison touristique tardive. Les premiers touristes ont commencé à arriver à partir de la 2e semaine de mai. Réellement présents à partir de la 2e quinzaine de juillet, la mise en place du pass-sanitaire début juillet n’a pas eu de réel impact ; le public était préparé. Avec 3672 visiteurs recensés à l’office de Tourisme de Parthenay entre le 1er mai et le 31 août, la fréquentation était proche de celle espérée. Les touristes en provenance de l’étranger sont, depuis 3 ans, de moins en moins nombreux, exceptés les belges, quelques hollandais et britanniques cette année. Une population excursionniste en juillet et à contrario des séjours longue durée de familles en août, la Gâtine développe sa dynamique autour du tourisme vert. Trio gagnant, pour le cyclotourisme avec la Vélo Francette©, la cité médiévale de Parthenay et l’excellente fréquentation des jardins du gué à Lhoumois. Ce vaste parc floral de 4 hectares (privé) boosté par le carnet « Escapades en Deux-Sèvres » du département  a accueilli 3000 visiteurs d’avril à septembre. Les deux sites phares,  Le nombril du monde à Pougne-Hérisson et Mouton Village à Vasles ont eu le nombre de visiteurs escompté. Tous les festivals ont pu se dérouler. Le Festival AH, Le Bouche à Oreilles ont retrouvé leur public ; le FLIP quant à lui, restreint à deux sites de jeux jaugés, a pu satisfaire 40000 participants, essentiellement locaux pour cette 35e édition.

Nouvel acteur, Trott Deux-Sèvres et ses balades en vélos électriques tout terrain a été une belle surprise pour découvrir le territoire autrement. La notoriété des circuits Terra Aventura se confirme également, celui à Ménigoute a attiré 1565 joueurs, plus ciblé, le circuit à vélo à Pougne-Hérisson 548 joueurs et 1892 joueurs ont emprunté le nouveau parcours à Gourgé.

Les visites, animations et randonnées à Parthenay, cité labellisée « Ville d’art et d’histoire » a réuni 883 participants. L’exposition « Le vitrail, l’art de la couleur » a émerveillé 1347 personnes.

Le succès des marchés de producteurs de pays confirme l’engouement pour les circuits-courts.

Globalement, le nombre de réservations dans les meublés de tourisme, campings et chambres d’hôtes est satisfaisant. Par contre, impacté par un manque de touristes étrangers, le bilan de l’hôtellerie est inquiétant, voire catastrophique. 

Mise en oeuvre depuis fin 2019, la stratégie touristique dans le cadre de l’activité de plein air se poursuit en 2022, notamment concernant des chemins de randonnées pour les valoriser. Dès janvier, la Communauté de Communes va déployer son nouveau label Base VTT sur Gourgé et Vasles avec tout un ensemble de services autour. Et, le développement d’une station trail proposant différents parcours et espaces d’entrainements va permettre de toucher une clientèle plus urbaine ».

Succès du tourisme plein-air en Airvaudais Val du Thouet 

Installé depuis le 1er juin au Vieux Relai en centre-bourg d’Airvault, l’office de tourisme a gagné en visibilité et en espace pour bien démarrer la saison touristique. « Nos deux bureaux d’information à Airvault et à Saint-Loup Lamairé, situés au coeur de nos deux « Petites Cités de Caractère » ont connu une hausse de fréquentation de 43% par rapport en 2020. L’ouverture de l’office d’Airvault le dimanche et la remise de la documentation en libre accès (absence en 2020 cause Covid) l’expliquent certainement. La tendance d’un tourisme local persiste, rejoint cette année en partie par un tourisme régional (Bretagne, région parisienne). Le succès des activités de plein-air perdure et les deux circuits Terra Aventura, accessibles à toute la famille, valident la tendance. On note plus de 6000 passages cette saison. L’engouement croissant du tourisme à vélo révèle une augmentation de 7% de fréquentation de la Vélo Francette© en juillet-août. Si la météo, très maussade cet été, n’a pas découragé les marcheurs et les cyclistes, l’activité canoé-kayak en a bien souffert.

Les mercredis de l’été étaient attendus ! Les sorties sportives, visites de patrimoine, fermes pédagogiques, visites industrielles… la dizaine de dates proposées a affiché complet. La qualité des intervenants, tous passionnés, a su transporter le public dans des univers bien différents. Une belle offre en termes de meublés touristiques apporte également une plus-value au tourisme du territoire ».

Visite de la Ferme de la Riberderie à Boussais dans le cadre des « Mercredis de l’été »

Val de Gâtine dévoile ses atouts

« Malgré un début de saison tardif, les accueils touristiques ont accueilli près de 8500 personnes durant la saison, une fréquentation satisfaisante compte tenu de la crise sanitaire. Le public était heureux de retrouver la dynamique des animations estivales, telles que le Festival du Jazz bat la Campagne, les soirées du patrimoine de Gâtine, les cinémas de plein-air, les Journées Européennes du Patrimoine…..De très belles expositions, notamment celle de Franck Ayroles au Château Renaissance de Coulonges-sur-l’Autize et « Dentelles nomades » à la Maison du Patrimoine de Saint Marc-la-Lande ont ravi les locaux mais aussi les visiteurs de passage. Le Val de Flore à Saint Pardoux-Soutiers, les circuits de la Vélo Francette©, les parcours  » Restés de marbre » à la marbrière d’Ardin de Tèrra Aventura et les nombreuses randonnées disponibles sur Val de Gâtine ont comblé les touristes en recherche d’activités de plein air. Cette saison a été l’occasion pour de nombreux visiteurs français de découvrir la diversité de notre territoire. »

Ouverture du festival Le Jazz bat la campagne à Coulonges-sur-l’Autize le 11 juin 2021 avec le concert d’Audrey et les Faces B

Territoire authentique et attachant, le pays de Gâtine, situé au coeur du département continue de de développer ses atouts. Marquée par une mauvaise météo, venue perturbée la fréquentation plus que les restrictions sanitaires, cette saison estivale reste dans son ensemble très satisfaisante pour les acteurs du tourisme.

Propos recueillis auprès de Benoît Girard, Directeur de l’office de tourisme et du patrimoine Parthenay-Gâtine, Aurélie Chupin, responsable du service économie-tourisme Airvaudais Val-du-Thouet et Isabelle Joachim, responsable du service tourisme Val de Gâtine

Partagez sur les réseaux sociaux

Mon magàmoi

mon-mag-a-moi-personnalisable

Laissez un commentaire





Laissez un commentaire





c-mon-territoire-footer

C Mon Territoire est un média indépendant d'informations de proximité en Nord Deux-Sèvres. Son magazine trimestriel est accessible gratuitement dans de nombreux commerces du territoire et en lecture libre en cliquant sur le lien ci-dessous