banniere-haut

Les répar’acteurs, une démarche éco-responsable

Répar'acteurs C Mon Territoire

Êtes-vous un consomm’acteur ? Préférez-vous acheter neuf ou faire réparer ? Réduire vos déchets, ça vous parle ?

Réparer, c’est soutenir le tissu artisanal de proximité et pérenniser des savoir-faire qui ont tendance à se perdre dans une société du tout jetable. Créé en 2012 par la Chambre de métiers et de l’artisanat interdépartementale de Dordogne, Gironde, Lot-et-Garonne et repris au niveau régional par la CMAR Nouvelle-Aquitaine, le label Répar’acteurs donne de la visibilité aux artisans qui oeuvrent et qui adhèrent à la démarche de la réparation.

Qui sont-ils ?

Ces artisans mettent un point d’honneur à réparer avant de favoriser l’achat en neuf. Acteurs de la réduction des déchets, ils dispensent auprès de leur clientèle des conseils d’utilisation et d’entretien pour prolonger la durée de vie des objets (textiles, vélos, mobiliers, outillages, téléphonie, électroménager, informatique…). En tout, 16 catégories de métiers sont concernées. Devenir répar’acteur permet à l’artisan de développer son offre et d’apporter une plus-value à sa clientèle. Obtenir le label est gratuit. 

Présents aujourd’hui sur toute la France, le nombre de répar’acteurs sur le département des Deux-Sèvres a augmenté de 20% en 2020. On en compte 27 au total dont 11 sur la Gâtine Poitevine (Grenet Services à Airvault, Aides informatique à Pompaire, Art et Déco à Parthenay, Broc et Chiffons à Secondigny et Ord’ideal à Reffannes) et le Bocage Bressuirais (Brass Brothers à Bressuire, Cordonnerie La Bouifette à Nueil-les-Aubiers, Ame Jumelle à Courlay, Le Fil de ma Roulotte à Courlay, Cadres de l’Atelier à Bressuire et 2 roues 79 à Moncoutant).

Evolution en perspective

Dans le cadre de futurs fonds de la réparation mis en place via les eco-organismes Ecologic et Ecosystem le 1er janvier 2022 pour les EEE (équipements électriques et électroniques), les Répar’acteurs espèrent obtenir une reconnaissance de leur travail et prétendre à cette éligibilité.

Yolande Bouillaud, gérante de la cordonnerie La Bouifette à Nueil-les-Aubiers et répar’acteur nous explique sa démarche : 

« J’ai toujours proposé du neuf ou de l’occasion à ma clientèle, mais l’adhésion au réseau des Répar’acteurs a donné une véritable crédibilité à mon travail. Chaque automne depuis 3 ans, je renouvelle mon inscription et en novembre je participe à la semaine des répar’acteurs pour promouvoir la démarche ».

Trier, recycler, réparer

« Tout ou presque se recycle sur une chaussure, un sac à main, une ceinture, j’en extrais un curseur, des vis de fermeture, un morceau de sangle, des chutes d’élastiques, des boucles de ceintures, des lacets, des talons en bon état… Bénéficiant également de chutes de cuir auprès d’entreprises locales, toutes ces récupérations servent à réparer, mais pas que. Ces pièces sont aussi utilisées par mes stagiaires (environ 5 par an) pour leurs créations à présenter à leur examen. Valorisant l’apprentissage, il est important que la personne puisse s’exprimer. Toutes ces boîtes pleines de petits objets récupérés sont alors une belle source d’inspiration ».

Le client choisit

« Je propose toujours une solution pour réparer au moindre coût, le client ne paie que les accessoires neufs, comme les rivets, et la main-d’œuvre. Certains repartent parfois avec un produit d’une qualité supérieure à sa fabrication d’origine. Les chaussures d’enfants sont, par exemple, de plus en plus réparées avec des pièces d’occasion. Sur une année, cela équivaut à 30 paires de chaussures et 15 sacs à main. Sur le chemin de la déchetterie, les gens s’arrêtent à la cordonnerie et on trie ensemble. Le recyclage n’est pas une punition, c’est un moyen écologique et économique de remettre le produit dans le circuit de l’occasion ».

Plus d’info sur le www.reaparacteurs-nouvelle-aquitaine.fr

Partagez sur les réseaux sociaux

Mon magàmoi

mon-mag-a-moi-personnalisable

Laissez un commentaire





Laissez un commentaire





c-mon-territoire-footer

C Mon Territoire est un média indépendant d'informations de proximité en Nord Deux-Sèvres. Son magazine trimestriel est accessible gratuitement dans de nombreux commerces du territoire et en lecture libre en cliquant sur le lien ci-dessous