Les petits papiers de Mélanie

Belle en Papier C Mon Territoire

Mélanie va-t-elle mettre sa vie professionnelle entre parenthèses pour exercer sa passion ?

Laisser parler les petits papiers…

Agent administratif à temps partiel au conseil départemental à Mauléon, Mélanie Florance, la paperasse elle connait ! Mais adieu papier glacé, papier machine, papier chiffon… c’est le papier japonais qu’elle affectionne tout particulièrement. Travaillé dans ses doigts de fée, le papier « washi » ou papier d’origami se transforme en bijoux et objets de décoration. « Feuilleter une revue, regarder les vitrines des magasins, suivre les tendances… tout est propice pour stimuler ma créativité »

Une enfance créative

« J’ai découvert l’origami à travers un livre reçu pour mes 10 ans. Manuelle et créative, la mosaïque, la peinture, les activités artistiques en général m’ont toujours plus. Après quelques années d’inactivité dans ce domaine, j’ai commencé à créer des barrettes en papier japonais pour offrir aux amies de mes deux filles lorsqu’elles fêtaient leur anniversaire à la maison. Leurs mamans les ont trouvées très sympas jusqu’à passer commande. Encouragée par la famille et notre réseau de connaissances, j’ai fini par créer ma petite entreprise en 2014, Belle en papier ».

Une expérience agréable et apaisante

« Fantaisie et très malléable, ce papier à base de fibres de mûrier du Japon surprend par la diversité de ses couleurs et motifs. Pas très fan de ses modèles classiques un peu rococo à mon goût, je préfère me fournir directement sur Paris auprès d’une créatrice qui dessine et colorie ses décors d’une façon plus moderne. La capitale est aussi pour moi l’occasion d’y choisir les supports et les matériaux de mes bijoux ».

« L’activité grandit d’année en année. Mes créations évoluent en fonction des tendances, de mes inspirations et de mes envies. Aujourd’hui, je suis plus sûre de la durabilité et de l’aspect hypoallergénique de mes bijoux depuis que j’ai remplacé le laiton par de l’acier inoxydable doré et argenté. La gamme se diversifie, plus actuelle et plus raffinée, elle s’adresse principalement aux femmes et beaucoup moins aux petites filles. Présente dans plusieurs boutiques, sur les marchés, cet élan me motive à produire davantage. Les idées ne manquent pas, le temps un peu plus, c’est la raison pour laquelle je suis en pleine réflexion pour 2022 ».

Une remise en question

Fonctionnaire à l’avenir tout tracé et en même temps libre de demander une disponibilité de quelques semaines, voire quelques mois pour se consacrer pleinement à sa passion, Mélanie s’interroge. « Prendre son courage à deux mains et oser, le vrai défi pour cette fin d’année ».

« Développer ma communication pour augmenter ma commercialisation ? Ouvrir une boutique ? Animer des ateliers ? Suivre une formation ? Quitter la fonction publique pour vivre totalement de ma passion ? » Autant de dilemmes auxquels de plus en plus d’artisans créateurs se heurtent. « J’ai envie de cette liberté, mais avec une grande part d’inconnu. L’important, c’est de rester passionnée ! Créer doit rester un plaisir au même titre que proposer un produit unique à un prix abordable. »

Infos sur Facebook @Belle en papier – Moncoutant-sur-Sèvres

Partagez sur les réseaux sociaux

Mon magàmoi

mon-mag-a-moi-personnalisable

Laissez un commentaire





Laissez un commentaire





c-mon-territoire-footer

C Mon Territoire est un média indépendant d'informations de proximité en Nord Deux-Sèvres. Son magazine trimestriel est accessible gratuitement dans de nombreux commerces du territoire et en lecture libre en cliquant sur le lien ci-dessous