Ouverture d’une résidence d’accueil à Saint-Pardoux-Soutiers

Aude Fazilleau, Jean-François Lefèvre et son épouse, tous les trois à l'initiative du projet

Appelée initialement ferme thérapeutique, la structure va accueillir dès cet automne ses premiers locataires.

L’historique

Mis à l’ordre du jour des conseils municipaux de Saint-Pardoux en 2012, le projet, porté par l’UDAF des Deux-Sèvres, voit enfin le jour ; l’ouverture est prévue fin octobre 2020. A vocation départementale, la résidence s’adresse à des personnes en situation de précarité de logement, notamment en raison de leur fragilité psychique nécessitant un parcours d’insertion adapté pour les conduire vers l’autonomie.

A l’initiative du projet, Aude Fazilleau monitrice éducatrice du service d’accompagnement médico-social pour adultes handicapés au sein de l’UDAF et Jean-François Lefèvre, coordonnateur et habitant de Saint-Pardoux-Soutiers : « l’idée était d’imaginer un lieu pouvant accueillir un public adulte autonome souffrant d’une fragilité psychique et qui propose un support de médiation en lien avec les animaux ».

Implantée sur 1,8 hectares de terrain achetés par la commune, la résidence est située à deux pas du centre-bourg, 12 route des six chemins. L’ancien corps de ferme La Bazonnière a été conservé et restauré, ses dépendances ont été détruites pour laisser place à la construction de deux blocs de bâtiments. Partenaire, Deux-Sèvres Habitat a pris en charge la rénovation du site et la gestion des logements. Pour les bénéficiaires, toutes les demandes du département sont concentrées sur la plate-forme SIAO (Services intégrés de l’accueil et de l’orientation) ; un dispositif visant notamment à simplifier et à rendre équitable les modalités d’accueil de ces personnes.

Un habitat accompagné

La résidence dispose de 20 logements individuels de 30 m2 tout équipés, pour un séjour durable et 2 logements pour un hébergement temporaire. Deux animateurs, présents du lundi au samedi en journée, accompagnent et aident ces personnes fragiles à vivre seules, trouver de nouveaux repères, donner un sens à leur vie et sortir de la précarité.

Les activités de la ferme

Des espaces collectifs favorisent les temps de partage et de convivialité. Dans un premier temps, quelques poules, des moutons et un âne prennent aussi résidence autour des bâtiments et participent à la mise en place d’activités à la ferme. « Créer un potager, s’occuper d’un verger, nourrir les animaux… des gestes, des attentions souvent familiers pour des locataires issus pour la plupart du milieu rural. « Nous sollicitons des bénévoles qui interviennent déjà dans des GEM (Groupes d’entraide mutuelle dont l’objectif est de lutter contre l'isolement des personnes affectées par un handicap) à nous contacter ». Envisager également des alliances avec le tissu associatif local, reste une de nos priorités pour inclure au mieux cette structure au coeur du village. « L’objectif est d’impliquer les résidents dans les activités multiples de la commune ». 

Il reste des logements disponibles, renseignements projet-st-pardoux@udaf79.asso.fr ou 05 17 87 00 83

Retour

Ajouter un commentaire

Veuillez additionner 1 et 9.